npmvsyarn

Lorsqu’il s’agit de gérer les dépendances de nos projets JavaScript, deux des gestionnaires de paquets les plus populaires sont Npm (Node Package Manager) et Yarn. Ces outils jouent un rôle essentiel dans la construction et la gestion des projets modernes en facilitant l’installation et la mise à jour des bibliothèques tierces. Dans cet article, nous allons comparer Npm et Yarn, en examinant leurs définitions, leur historique et leurs performances respectives.

Définition et historique de Npm

Npm est le gestionnaire de paquets par défaut pour Node.js, une plateforme JavaScript largement utilisée pour le développement côté serveur. Il a été initialement développé en 2009 par Isaac Z. Schlueter et est désormais intégré à l’installation de Node.js. Npm utilise un fichier « package.json » pour enregistrer les dépendances d’un projet, ainsi que d’autres métadonnées telles que les scripts de construction, les versions des packages et les informations sur les auteurs.

Définition et historique de Yarn

Yarn est un gestionnaire de paquets développé par Facebook en 2016 en réponse aux limitations de Npm. Il a été créé pour améliorer les performances, la reproductibilité des installations et la résolution des dépendances. Yarn utilise un fichier « yarn.lock » pour garantir que tous les membres de l’équipe travaillent avec la même configuration de dépendances. Il propose également des fonctionnalités supplémentaires, telles que l’installation parallèle des packages et la résolution automatique des conflits.

Comparaison des performances

En ce qui concerne les performances, Yarn a été initialement introduit pour résoudre certains problèmes de lenteur rencontrés avec Npm. Voici quelques points clés à considérer :

1) Vitesse de téléchargement et d’installation

  • Yarn utilise un mécanisme de cache amélioré qui permet de réduire considérablement les temps de téléchargement des packages déjà installés, ce qui accélère les installations répétées.
  • Npm a également amélioré ses performances avec l’introduction de la version 5, en utilisant un algorithme de calcul d’arborescence des dépendances plus efficace.

2) Résolution des dépendances

  • Yarn est réputé pour sa résolution prévisible et déterministe des versions des packages. Cela signifie que chaque membre de l’équipe obtiendra les mêmes versions de dépendances lors de l’installation.
  • Npm utilise des symboles de version tels que « ^ » et « ~ », ce qui peut parfois entraîner des mises à jour indésirables. Cependant, Npm a également introduit « package-lock.json » pour améliorer la reproductibilité des installations.

3) Capacité à gérer de grands projets

  • Yarn est souvent considéré comme plus performant que Npm dans la gestion de grands projets avec un grand nombre de dépendances. Sa résolution des dépendances et son utilisation efficace du cache lui permettent de gérer des projets de grande envergure de manière plus fluide.
  • Npm a également amélioré ses performances, mais certains utilisateurs ont encore constaté des problèmes avec des projets très volumineux.

Il est important de noter que les performances peuvent varier en fonction des configurations système, de la taille du projet et de la nature des dépendances. Il est recommandé d’effectuer des tests de performance spécifiques à votre projet pour déterminer quelle solution convient le mieux à vos besoins.

Dans la partie suivante de cet article, nous explorerons d’autres aspects de Npm et Yarn, tels que la gestion des dépendances, la sécurité, la convivialité et les fonctionnalités supplémentaires, afin de vous aider à prendre une décision éclairée pour votre projet JavaScript.

Installation et configuration

Npm est livré avec Node.js, ce qui signifie que vous l’obtenez automatiquement lorsque vous installez Node.js. En revanche, pour utiliser Yarn, vous devez l’installer séparément. La configuration de base de Npm est simple, tandis que Yarn nécessite une configuration supplémentaire pour spécifier les paramètres avancés.

Gestion des dépendances

Les deux gestionnaires de paquets permettent d’installer, de mettre à jour et de supprimer des dépendances. Npm utilise un fichier package.json pour enregistrer les dépendances, tandis que Yarn utilise un fichier yarn.lock. Ces fichiers garantissent la reproductibilité des installations et des mises à jour.

Performance

Lorsqu’il s’agit de performance, Yarn est généralement plus rapide que Npm. Yarn utilise une architecture de cache améliorée qui réduit les temps de téléchargement et accélère les installations répétées. Cependant, Npm a également introduit des améliorations de performance dans les versions récentes.

Sécurité

En matière de sécurité, les deux outils sont similaires. Npm et Yarn effectuent des vérifications de sécurité pour s’assurer que les packages installés ne contiennent pas de vulnérabilités connues. Ils vous permettent également de déclarer des règles de sécurité spécifiques pour votre projet.

Gestion des versions

Npm utilise un système de gestion des versions basé sur les symboles (^, ~) dans le fichier package.json, ce qui peut parfois entraîner des mises à jour indésirables. Yarn, quant à lui, utilise un mécanisme de résolution des versions plus prévisible, garantissant ainsi une installation cohérente des dépendances.

Répétabilité des installations

Yarn est réputé pour sa capacité à reproduire exactement un environnement de développement grâce à son fichier yarn.lock. Cela permet à tous les membres de l’équipe de travailler avec la même configuration. Npm a également introduit package-lock.json pour résoudre ce problème, mais Yarn offre une meilleure expérience par défaut.

Fonctionnalités supplémentaires

Yarn propose certaines fonctionnalités supplémentaires intéressantes, telles que l’installation parallèle des packages, la résolution de conflits automatique et la mise à jour interactive des packages. Npm a également amélioré ses fonctionnalités dans les versions récentes, mais il est encore en retard par rapport à Yarn.

Support communautaire et popularité

Npm bénéficie d’une vaste communauté et est le gestionnaire de paquets le plus utilisé. Cela signifie que vous trouverez une documentation étendue, des tutoriels et un support pour la plupart des packages. Bien que Yarn soit relativement récent, il gagne en popularité et dispose également d’une communauté active.

Cas pratique

Imaginons que vous travaillez sur un projet React et que vous souhaitez installer la dernière version de React Router. Avec Npm, vous exécuteriez « npm install react-router ». Avec Yarn, vous utiliseriez « yarn add react-router ». Les deux commandes font le même travail, mais Yarn est susceptible de terminer plus rapidement grâce à sa meilleure performance.

Conclusion 

Npm et Yarn sont tous deux d’excellents gestionnaires de paquets, offrant des fonctionnalités similaires. Si vous recherchez des performances optimales et une meilleure reproductibilité des installations, Yarn est un excellent choix. En revanche, si vous préférez la simplicité, la compatibilité avec Node.js et une vaste communauté, Npm reste une option solide. Dans tous les cas, vous pouvez prendre en compte les spécificités de votre projet et choisir l’outil qui correspond le mieux à vos besoins.

En fin de compte, que vous choisissiez Npm ou Yarn, vous disposerez d’un puissant gestionnaire de paquets pour faciliter le développement de vos projets JavaScript.

Lien pour Node.js

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres articles